Le phénomène du "Maskné" : un nouveau défi pour votre peau

En 2020, une nouvelle routine s’est imposée dans notre quotidien : le port du masque de protection contre la COVID-19. Depuis lors, nombreuses sont les personnes à souffrir d’un phénomène dermatologique jusque-là inconnu : le maskné. Comprenez la contraction des mots « masque » et « acné ». Même s’il peut s’avérer gênant, voire douloureux, le maskné reste bien souvent sans gravité. Heureusement, il existe des solutions simples pour s’en débarrasser dans la majorité des cas.  

Qu'est-ce que le Maskné ?

Le maskné recouvre une série de manifestations dermatologiques qui se déclenchent sur la peau du visage, principalement au niveau du menton et des joues.  

Selon les dermatologues, il existerait quatre types de réactions dermatologiques au port du masque :  

  • l’acné réactionnelle.  
  • Les irritations ;
  • les dermatoses ;  
  • et les allergies ;  

Bien souvent, le masque ne sera pas la cause directe des symptômes observés, mais va entraîner soit  l’aggravation soit la réactivation de symptômes dermatologiques déjà existants. Mais? pour quelle(s) raison(s) cela arrive-t-il ?  

Ces manifestions ont pour point commun qu’elles sont directement liées au port du masque de protection respiratoire pendant de longues périodes au cours de la journée. La peau du visage étant particulièrement sensible, car particulièrement fine, elle va réagir au port du masque qu’elle considère dans certains cas comme étant une agression

L'acné réactionnelle et le port du masque

L’acné réactionnelle est le premier type de manifestation dermatologique liée au port du masque. Ici, il n’est point question de perturbation hormonale ou d’adolescence puisque le phénomène est uniquement local, se concentre sur le bas du visage et peut survenir à tout âge. Les personnes les plus touchées par l’acné réactionnelle sont les personnes qui ont la peau naturellement grasse, qu’elles aient, ou non, déjà eu des poussées d’acné au cours de leur vie.  

À l’origine de ce phénomène, l’on retrouve deux principaux facteurs d’agression de notre peau : la présence de chaleur et d’humidité (issue de la transpiration et de l’air expiré) sur la peau présente sous le masque. En l’absence d’aération, ces deux facteurs vont entraîner une modification du pH de la peau qui va passer de légèrement acide à alcalin.

Ce faisant, la flore bactérienne naturellement présente sur votre peau sera bouleversée. Les bactéries protectrices auront plus de difficultés à survivre dans ce nouvel environnement laissant le champ libre à d’autres bactéries plus agressives pour la peau. Ces nouvelles bactéries peuvent en particulier provenir de l’haleine expirée qui en est particulièrement chargée.  

Pour se protéger, la peau va surproduire du sébum qui, en trop grande quantité, risque de boucher certains pores de la peau et sera à l’origine du phénomène d’acné réactionnelle.  

Manifestations : principalement peau grasse ou huileuse, points noirs, rougeurs et  boutons blancs.  

Comment s’en débarrasser ?  

Pour se débarrasser de l’acné réactionnelle, le plus important est d’entretenir une bonne hygiène au niveau du visage, sans pour autant l’agresser avec des produits décapants :  

  • Changer régulièrement de masque et le laver soigneusement après chaque utilisation ;  
  • Nettoyer régulièrement votre peau avec un nettoyant doux et surgras : entre chaque changement de masque et le soir avant de se coucher ;  
  • Entretenir une bonne hygiène bucco-dentaire ;  
  • Veiller à laisser sa peau s’aérer autant que possible ;  
  • Si possible, utilisez de préférence des masques en coton, plus respirants et qui absorbent mieux l’humidité.  

Erreurs à éviter :  

  • Utiliser des produits nettoyants agressifs ;  
  • Utiliser des fonds de teint couvrants quand l’on porte un masque de protection.  

L'allergie au masque :

Si l’allergie au masque est l’une des causes les plus mises en avant pour expliquer le maskné, elle est en réalité l’un des cas les plus rares (seulement 20 cas recensés à ce jour par la littérature scientifique), en particulier concernant l’utilisation des masques chirurgicaux. Les cas d’allergie pourront principalement être provoqués par des réactions à certains colorants présents dans les masques en tissus synthétiques ou encore à la lessive utilisée pour le nettoyage du masque lavable.  

Manifestations : Les symptômes allergiques seront reconnaissables aux yeux gonflés, à la présence de petites cloques d’eau sur le visage et à des plaques rouges causant des démangeaisons.  

Comment prévenir les risques allergiques ?  

  • Éviter d’utiliser des masques en tissus synthétiques ;  
  • Privilégier les masques lavables en coton ou les masques chirurgicaux ;  
  • Laver le masque et bien le rincer à l’eau claire avant son utilisation ;  
  • Utiliser des produits nettoyants sans allergène.  

Comment lutter contre l’allergie ?

En présence de symptômes allergiques locaux, vous devez immédiatement éloigner la cause de l’allergie (le masque) et nettoyer votre visage avec un produit ne contenant pas de parfum ou de substance allergisante. Si les symptômes persistent, tournez-vous vers votre médecin traitant qui pourra éventuellement vous prescrire des antiallergiques. En cas d’aggravation brutale ou de symptômes allergiques généraux (difficultés respiratoires, étourdissement, etc.), il s’agit d’une urgence médicale à traiter comme telle.  

Les irritations de la peau

Les irritations de la peau sont l’une des principales manifestations du maskné. Il s’agit du cas le plus courant touchant principalement les personnes ayant une peau à tendance sèche ou mixte. La chaleur et l’humidité présentes entre le masque et la peau vont accentuer les effets du frottement et créer un effet de déshydratation de l’épiderme du visage.

Manifestations : Votre peau devient sèche, présente des rougeurs et des démangeaisons.  

Comment prévenir ce phénomène ?

La prévention du phénomène d’irritation passe d’abord par le choix du masque. Évitez les masques lavables en tissu synthétique et privilégiez les masques lavables en coton qui absorberont mieux l’humidité. Vous pourrez vous procurer des masques lavables en soie qui atténueront les frottements. Enfin, que votre masque soit lavable ou jetable, vérifiez qu’il soit correctement ajusté à la taille de votre visage : un masque trop grand causera davantage de frottements sur votre visage.  

La seconde manière de prévenir le phénomène d’irritation est de conserver une bonne hydratation corporelle en buvant suffisamment d’eau au cours de la journée. Adaptez votre consommation d’eau  au climat et à votre activité.  

Comment soigner l’irritation due au masque ?  

Si vous êtes sujet à des irritations liées au port du masque, adoptez la routine suivante :  

  • Lavez votre peau avec un savon doux ou une eau micellaire ;  
  • Rincez correctement votre visage après l’utilisation des produits lavants ;
  • Choisissez avec soin une crème hydratante adaptée à votre visage ;  
  • Le soir avant le coucher, utilisez une crème apaisante adaptée à la peau du visage.  

L’idée, pour combattre les irritations, est d’adopter une routine simple contenant uniquement des produits doux ou apaisants pour la peau. 

Les dermatoses

Si les dermatologues s’accordent pour dire que le port du masque ne peut être à l’origine de maladies de peau, dites dermatoses, ils reconnaissent néanmoins que le port du masque peut réactiver ou aggraver les dermatoses des personnes en souffrant déjà. En cause, une perturbation de la flore microbienne cutanée que nous avons déjà décrite dans le paragraphe sur l’acné réactionnelle.  

Les dermatoses concernées par ce phénomène sont en particulier :  

  • la dermatite atopique / l’eczéma atopique : maladie inflammatoire chronique de la peau qui se caractérise par une sécheresse cutanée accompagnée de lésions de type eczéma (rougeurs et démangeaisons, croûtes, vésicules, etc.). Principalement présente chez l’enfant, la dermatite atopique peut néanmoins se révéler persistante chez l’adulte.  
  • la dermatite séborrhéique :  qui est une maladie inflammatoire de la peau qui se caractérise par l’apparition de plaques rouges, recouvertes de pellicules blanches ou jaunâtres. Ces manifestations ont lieu principalement chez les personnes ayant une peau du visage à tendance grasse et pourront se développer sur le visage ou sur le cuir chevelu.  
  • la rosacée : maladie dermatologique fréquente affectant les petits vaisseaux du visage et qui se caractérise par des rougeurs, des boutons ainsi que des démangeaisons.  

Comment s’en débarrasser ?  

Pour se débarrasser d’une dermatose, il faut d’abord qu’elle soit correctement identifiée par un médecin traitant ou par un dermatologue qui prescrira un traitement adapté. Dans le cas d’une aggravation des symptômes liés au port du masque, un renforcement ou un ajustement du traitement déjà en place pourra être envisagé. En parallèle de ce traitement, les dermatologues recommandent d’éviter d’appliquer sur le visage des produits contenant du savon ou des parfums et d’entretenir une bonne hydratation de la peau.  

Enfin, les dermatologues insistent sur le rôle de l’alimentation et du stress dans l’apparition ou l’aggravation des symptômes dermatologiques liés au port du masque. Il est important en période de pandémie de conserver une alimentation saine et équilibrée, d’entretenir une bonne hydratation de l’organisme et de prendre soin de sa santé mentale en limitant les sources de stress.  

En résumé sur le maskné :

Le port du masque, en favorisant le bouleversement de la flore bactérienne ainsi que les frottements sur la peau du visage, peut causer un certain nombre de désagréments et troubles qui, en dehors des dermatoses, pourront être évités ou éliminés en adoptant des gestes simples.  

  • Ayez une bonne connaissance de votre nature de peau ;  
  • Identifiez le problème, si nécessaire, adressez-vous à votre médecin traitant ou à un dermatologue ;  
  • Choisissez vos masques avec soin et entretenez-les correctement ;  
  • Entretenez une bonne hydratation de votre peau ;
  • Entretenez une bonne hygiène au niveau du visage ;  
  • Évitez l’utilisation de produits trop gras ou au contraire trop irritants ;  
  • Apaisez les éventuelles rougeurs ou irritations ;  
  • Adoptez une alimentation saine et limitez les sources de stress ;  
  • Évitez le maquillage trop couvrant quand vous portez un masque.  

Commentaires (0)

Produit ajouté à la liste de souhaits