virus grippe

Faiblement présents sur le territoire pendant l’hiver 2020-2021 en raison des restrictions strictes causées par la pandémie de Covid-19, les virus de l’hiver (rhumegrippegastro-entérites notamment) ont fait leur grand retour à partir du mois de septembre 2021. Entre relâchement des gestes barrières et probable baisse de l’immunité collective face à ces virus saisonniers, l’agence Santé Publique France alerte sur la possibilité d’un épidémie de grande ampleur pour cette saison d’hiver 2022. Dans ce nouvel article, nous partageons avec vous les meilleurs conseils de prévention et de guérison contre ces virus.

  1. Conseils de prévention contre les virus hivernaux

    1. Identifier les principaux virus de l’hiver

Les virus saisonniers de la période hivernale sont nombreux, bien que les trois principaux soient : le virus de la grippe, le virus de la bronchiolite et ceux causant la gastro-entérite. Pour prévenir, l’apparition des maladies liées à ces virus, il faut d’abord en savoir un peu plus sur celles-ci et surtout comprendre les principaux modes de contamination.

  • La Grippe :

Le virus de la grippe (virus de type influenza A, B ou C) est particulièrement répandu et infecterait chaque année entre 2 et 6 millions de personnes en France et serait responsable de 10 000 à 15 000 décès chaque année. Le virus cause une affection des voies respiratoires entraînant l’apparition brutale de fièvretoux, maux de têterhinite, etc. L’infection dure généralement une semaine et est bénigne dans la majorité des cas. Cependant, des formes graves de la maladie peuvent apparaître chez les personnes fragiles (personnes affectées par des maladies chroniques, femmes enceintes, personnes âgées).

  • La Gastro-entérite :

La gastro-entérite virale est une autre affection saisonnière causée par les rotavirus, les norovirus, les astrovirus et les adénovirus. Elle se caractérise pas une inflammation des parois digestives, causant de la diarrhée, des nausées et vomissements ou encore des douleurs à l’abdomen (crampes abodminales) qui durent entre 1 jour et deux semaine selon le type de virus. Heureusement, la gastro-entérite virale est moins dangereuse que la gastro-entérite bactérienne ou parasitaire.

  • La Rhinopharyngite :

La Rhinopharyngite, également appelée Rhume, est l’une des maladies les plus courantes. Contrairement à une idée reçue et bien que l’incidence de la maladie soit plus importante en hiver qu’en été, le fait « d’attraper froid » ne provoque pas la maladie. Il s’agit en effet d’une maladie d’origine virale (causée par un rhinovirus) qui se transmet par contact direct d’un individu contagieux à un individu sain. Les symptômes du rhume sont principalement l’écoulement nasal, un mal de gorge et de la fatigue, qui peuvent durer entre 4 et 10 jours.

  • La Bronchiolite :

La bronchiolite est une infection virale qui touche les voies respiratoires des nourrissons (âgés de 0 à 2 ans). Elle se caractérise par un écoulement nasal, de la toux, de la fièvre, et des difficultés respiratoires (sifflement des voies respiratoires). La bronchiolite peut être causées par différents virus, dont les plus fréquents sont : le virus respiratoire syncytial (VRS), les rhinovirus ou les parainfluenza. Les enfants atteints de bronchiolite guérissent généralement sous 3 à 5 jours. En cas de forme grave, la bronchiolite entraîne une hospitalisation de l’enfant qui peut être traité par oxygénothérapie.

    1. Hygiène et gestes barrières

C’est important de le savoir, les virus hivernaux se transmettent principalement de deux manières :

  • De manière directe : la toux, les éternuements, les postillons et la salive son chargés de virus et constituent le principal mode de transmission des virus hivernaux. Le fait de serrer la main d’une personne malade, de lui faire la bise ou encore de partager une pièce non aérée avec celle-ci sont autant de situation présentant un fort risque de contamination.

  • De manière indirecte par les objets de la vie courante qui sont le plus contact avec les mains : téléphone portable, poignée de porte, clavier d’ordinateur, rampe de bus, etc.

Par conséquent, la prévention contre ces virus passe par la mise en place de gestes barrières, à l’instar de ceux appliqués pour la pandémie de Covid-19 :

  • Se laver régulièrement les mains et les désinfecter avec du gel hydroalcoolique ou une autre solution désinfectante ;

  • Porter un masque chirurgicale dès l’apparition des premiers symptômes ;

  • Utiliser uniquement des mouchoirs jetables à usage unique (et les jeter directement dans une poubelle) ;

  • Tousser et éternuer uniquement dans le pli de sa manche et non dans ses mains ;

  • Aérer régulièrement son logement / son espace de travail ;

  • Nettoyer et désinfecter régulièrement les objets les plus manipulés ;

    1. Booster naturellement son immunité

Le manque de sommeil, le stress, une mauvaise alimentation ou encore des carences en vitamines sont des facteurs externes favorisant un affaiblissement temporaire ou chronique du système immunitaire. Afin de le renforcer, il est donc essentiel d’adopter une bonne hygiène de vie et plus particulièrement de faire attention à son alimentation et à son sommeil. Avec l’hiver, il est probable que notre organisme ait aussi besoin d’un petit coup de pouce pour s’en sortir. Voici dont trois manière de renforcer son système immunitaire de manière naturelle.

  1. Les compléments alimentaires :

Certains nutriments participent directement à la mise en place de la réponse immunitaire. Il s’agit particulièrement des vitamines AB6B12CD et E, du zinc, du fer du magnésium, du cuivre et du sélénium et de la glutamine. Si vous vous sentez à plat, une cure de compléments alimentaires peut donc constituer un allier de poids pour renforcer vos défenses immunitaires.

    1. La phytothérapie :

En matière de lutte contre les virus hivernaux, la phytothérapie peut être un allier efficace, tant en prévention qu’en traitement. Dans le cadre de la prévention on aura principalement recours à :

  • Les racines de l’échinacée qui est reconnue pour ses propriétés immunostimulantes ;

  • La gelée royale qui contient de la vitamine B des minéraux et des acides gras insaturés.

    1. L’homéopathie

De la même manière que pour la phytothérapie, il est possible de recourir à l’homéopathie tant en préventif qu’en curatif. En traitement curatif contre le virus de la rhinopharyngite, il est recommandé de prendre :

  • Oscillococcinum 1 par semaine

  • Thymuline 9CH, 1 par semaine puis 1 par mois

  • Sérum de Yersin 9CH, 1 chaque 3 jours dès les premiers symptômes

En homéopathie préventive contre le virus de la grippe, il est recommandé de prendre :

  •  Influenzinum 9CH (pour la grippe)

  1. Se faire vacciner

  • Le vaccin contre la grippe :

Outre les indispensables mesures d’hygiène individuelle, la vaccination constitue la meilleure méthode de prévention des cas graves. Ainsi, elle est fortement recommandées pour les personnes les plus vulnérables ou celles au contact des plus fragiles. La vaccination contre la grippe est ainsi recommandée pour les personnes de 65 ans et plus, pour le personnel soignant et pour les résidents des établissements de soin.

Attention, chaque année, les virus de la grippe évoluent sur le plan génétique. La vaccination contre la grippe doit donc être renouvelée de manière annuelle afin de conserver son efficacité.

  • Le vaccin contre la gastro-entérite :

En France, deux vaccins sont autorisés contre les rotavirus responsables de certaines gastro-entérites. Ces vaccins, administrés par voie orale, sont recommandés chez le nourrisson.

  1. Conseils de guérison contre les virus hivernaux

En cas d’infection virale, plusieurs niveaux de traitements se mettent en place en vue de favoriser la guérison. Ces traitements passent d’abord par la mise en place de mesures d’hygiène et de diététique dès les premiers symptômes, puis par la mise en place de traitements allopathiques ou homéopathiques destinés à soulager les symptômes et l’éventuelle prescription d’antiviraux par le médecin.

  1. Les mesures d’hygiène et de diététique

Dès l’apparition de la maladie, il convient d’offrir à son corps le meilleur cadre pour qu’il puisse guérir.

Ainsi, le premier conseil à respecter, qu’il s’agisse d’un rhume, d’une grippe ou d’un gastro-entérite est de permettre à son corps de se reposer. Il est donc important de s’offrir de belles nuits de sommeil et même de rester alité en journée.

Le deuxième conseil à respecter concerne l’hydratation. Quelque soit le virus et la maladie, il est impératif que le corps soit bien hydraté. Il faut donc boire de l’eau en grande quantité car la fièvre, les vomissements et les diarrhées vont contribuer à déshydrater l’organisme. Privilégiez l’eau sous forme pure ou sous forme de bouillon, mais abstenez-vous de boire des jus ou autres boissons sucrées.

Enfin, c’est le moment idéal pour se lancer dans une cure de vitamine C, qui est reconnue comme étant un agent efficace pour lutter contre les virus de l’hiver. La vitamine C présente en effet de nombreuses caractéristiques (virucide, freinateur de l’histamine, détoxifiante, etc.) qui en font un allier de poids pour notre système immunitaire.

    1. Soulager les symptômes

Contre la fièvre et les différentes douleurs causées par la maladie (maux de têtes, douleurs musculaires, etc.), il est recommandé de prendre du Paracétamol ou de l’Ibuprofène. Veillez à lire attentivement la notice et à respecter les doses.

Contre le nez bouché, il est recommandé de procéder régulièrement à un nettoyage nasal à l’aide de sérum physiologique, de soluté d’eau de mer isotonique (en cas d’écoulement clair - StérimarHumer - Physiomer) ou hypertonique (en cas d’écoulement purulent – Sinomarin – Lyomer Plus). Il est également possible de recourir à une solution nasale antibactérienne. Enfin, l’usage de vasoconstricteurs permet de limiter la sensation de nez bouché. Ainsi, ces derniers sont contre-indiqués dans le cadre de certaines pathologies. Lire attentivement la notice avant toute utilisation.

Si votre enfant souffre d'un rhume, Des solutions homéopatiques comme Coryzalia vont aider à soulager le rhume des bébés ou nourrissons. Coryzalia soulage le rhume de bébé en douceur. 

Lorsque la sensation de nez bouché est particulièrement gênante la nuit, il est possible de recourir à des solutions comme Humex Rhume Jour et Nuit par exemple. Sous forme de comprimés, Humex Rhume Jour et Nuit est un médicament. Lire attentivement la notice avant toute utilisation.

Contre la toux sèche, le médecin pourra prescrire l’utilisation d’un antitussif central (codéine, dextrométhorpane, noscapine, pholcodine) en cas de toux sèche. Il existe également des antitussifs locaux se présentant sous la forme de sirop. En cas de toux grasse, il est possible de recourir à des expectorants de type mucolytique comme l’acétylcysteine, ou encore Humex Toux Grasse Carbocistéine. En cas de toux sèche, il est possible de recourir à d'autres solutions comme les sirops pour la gorge Humex Toux Sèche Oxomémazine ou encore Humex Mal de Gorge Collutoire

Afin de compléter leur action et soulager le mal de gorge, il est possible de combiner ces sirops avec des pastilles pour la gorge. Les pastilles vont soulager le mal de gorge notamment grâce à leur action anesthésique. 

 Lire attentivement la notice avant toute utilisation de médicament.

Contre la diarrhée (d’origine virale), il est recommandé de recourir à l’usage de ralentisseurs de transit (ex : lopéramide), d’antisécrétoire intestinaux (ex : racécadronil), de protecteurs intestinaux (ex : diosmectite), d’antispamodiques intestinaux (ex : phloroglucinol) ou encore de probiotiques (ex : lactobacillus, saccharomyces).

  1. Traitement de la grippe

    Les traitements de la grippe sont principalement des traitements symptomatiques. Dans certains cas, le médecin pourra prescrire (uniquement sur ordonnance) la prise d’antiviraux qui agiront en tant qu’inhibiteurs de la neuraminidase. Deux sont principalement autorisés en France :

    • l’oseltamivir (Tamiflu sous forme de comprimé oral) qui permet de réduire la sévérité des symptômes s’il est pris dans les 48h qui suivent l’apparition des symptômes ;

    • le zanamivir (Relenza sous forme intraveineuse) qui permet de palier aux résistances à l’oseltamivir.

    1. Homéopathie

    Contre le Rhume, nous recommandons l’utilisation de :

    • Allium cepa composéAconit 9CH, Oscillococcinum, Nux Vomica 9CH (contre le nez bouché et sec)

    Contre la grippe : Influenzinum 9CH

    Contre la gastro-entérite : Arsenicium album 5CH ou 15CH, Baptisia tinctoria 5CH, Phosphorus 9CH.

      1. Phytothérapie

    Du côté de la phytothérapie il est recommandé de consommer en gélules, tisanes, ampoules ou décoctions :

    • Le thym pour ses propriétés anti-septiques et anti-inflammatoires au niveau des bronches ;

    • Les baies de sureau qui stoppent les écoulement nasaux et possèdent des propriétés anti-inflammatoires ;

    • Le pélargonium qui décolle les virus ;

    • Le propolis qui est un anti-infectieux ;

    • Et la menthe poivrée qui est un antiseptique doublée d’un stimulant.

      1. Quand faut-il consulter le médecin ?

    Même si dans la majorité des cas,les infections hivernales sont bénignes, elles peuvent entraîner dans certains cas des complications en particulier chez les patients les plus fragiles. Ainsi, il est recommandé de consulter son médecin en cas :

    • d’altération de l’état général ;

    • de signe d’importante déshydratation ;

    • de fièvre (plus de 38,5°C) pendant plus de deux jours ;

    • de terrain asthmatique ;

    • de douleurs ne disparaissant pas avec du paracétamol.

    Sources :

    Santé publique france :Virus hivernaux – Santé publique France (santepubliquefrance.fr)

    Grippe - Quelle vaccination contre la grippe ? - Fiches santé et conseils médicaux (lefigaro.fr)

    Les bienfaits et propriétés des échinacea (laboratoire-lescuyer.com)

    Combattre la grippe avec la phytothérapie - Plantes et Santé (plantes-et-sante.fr)

    Grippe : informations et traitements - Institut Pasteur

    Gastro-entérite - Troubles digestifs - Manuels MSD pour le grand public (msdmanuals.com)

    Bronchiolite - Problèmes de santé infantiles - Manuels MSD pour le grand public (msdmanuals.com)

    Système immunitaire : comment le renforcer ? (laboratoire-lescuyer.com)

    Le saviez-vous? La vitamine C à haute dose, un agent radical contre le virus de la grippe - Pharmacie Sen'Sù (sensu.ch)

    Gastro-entérite : consultation et traitement | ameli.fr | Assuré

    Fiche Bronchite 181006_11h00:Mise en page 1.qxd (has-sante.fr)

    Traiter le rhume (ammppu.org)

    En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous acceptez le stockage de cookies sur votre appareil pour améliorer la navigation sur le site, analyser son utilisation et contribuer à nos efforts de marketing. Pour plus d’informations sur les différents cookies que nous utilisons ou pour modifier vos préférences et vos paramètres

    Plus d'informations