Les huiles essentielles à toujours avoir dans sa pharmacie pour commencer en aromathérapie

Les néophytes en aromathérapie ont bien en tête les vertus des plantes, mais peuvent rester perplexes quand il s’agit de décider quelles sont les huiles essentielles indispensables à conserver dans sa pharmacie.

Pour les aider, voici celles à garder ou emmener dans sa trousse de voyage. En cas de doute, demandez conseil à votre pharmacien, la botanique et l'aromathérapie étant des sujets pour lesquels celui-ci peut vous orienter.

L'huile essentielle de basilic

L’huile essentielle de basilic, avec son parfum très doux, possède des propriétés apaisantes et digestives qui aident à calmer les problèmes digestifs et les états de stress.

L’huile essentielle de basilic est à la fois un antispasmodique et un tonique digestif recommandée pour traiter :

  • Les nausées, les ballonnements et les gastro-entérites,   
  • Les maux de ventre durant les règles, les spasmes abdominaux, le hoquet,    
  • Les crampes musculaires,     
  • Le stress

En usage simple on conseille de mélanger l’huile essentielle à une huile végétale pour réaliser un massage abdominal effectué dans le sens des aiguilles d’une montre.

Pour le confort digestif, on peut associer de l’HE de basilic à de l’HE de menthe poivrée et de l’huile végétale de macadamia. 

L'huile essentielle de gaultherie

L’huile essentielle de gaulthérie est réputée pour ses propriétés apaisantes puissantes.

On trouve soit de l’HE de gaulthérie couchée (Gaultheria procumbens) et de l’HE de gaulthérie odorante (Gaultheria fragantissima).

Leurs compositions biochimiques sont très semblables, mais la gaulthérie odorante possède un parfum plus agréable. Les deux sont très riches en salicylate de méthyle et sont des huiles essentielles indispensables dans la trousse d’un sportif.

La gaulthérie odorante est recommandée pour :    

  • Soulager les crampes et douleurs musculaires (foulures, entorses, courbatures…)     
  • Soulager les douleurs inflammatoires (rhumatismes, tendinites, torticolis …)    
  • En décongestionnant veineux
  • Favoriser le drainage, la circulation, phlébotonique, antivarices et antihémorroides  

Appliquée pure, elle peut éventuellement être irritante. L’huile essentielle de gaulthérie s’emploie donc toujours en dilution. On conseille une dilution à 25 % soit 2 gouttes d’HE dans 8 gouttes d’huile végétale.

Attention : L’HE de gaulthérie est à proscrire chez les personnes allergiques à l'aspirine ou aux dérivés salicylés. Elle est également interdite pendant la grossesse et l’allaitement, et en cas d’insuffisance rénale.

L'huile essentielle de Géranium Rosat (ou Pelargonium Asperum)

L’huile essentielle de Géranium Rosat au parfum suave est riche en monoterpénols et esters terpéniques.

Originaire de l’ile de la Réunion, le géranium rosat (pelargonium) est traditionnellement employé en parfumerie.

L’huile essentielle de géranium sera autant appréciée pour ses qualités cosmétologiques que thérapeutiques. Sans parler de sa capacité à repousser les moustiques et autres insectes indésirables dans la maison ou le jardin à la belle saison.

L’HE de géranium est préconisée pour traiter :    

  • Les troubles cutanés notamment les mycoses et impétigos      
  • Comme anti-âge notamment anti-rides et anti-vergetures  
  • Comme hémostatique en traitement d’appoint : arrête les saignements, hémorragies ou en cas de règles très abondantes    
  • Les saignements du nez    
  • Pour les peaux grasses et pour ses propriétés antiacnéiques    
  • C’est un bon tonique utérin
  • Lutte contre la chute des cheveux
  • Pour ses propriétés hypoglycémiantes. Elle ne peut cependant pas remplacer un traitement antidiabétique ! Ne modifiez jamais un traitement anti-diabétique sans l’accord de votre médecin.

La voie cutanée et orale sont les plus appropriées pour son usage ! Il est possible de l’employer seule ou diluée dans une huile végétale ou une crème de soin.  

En produit minceur, on peut l’associer à l’huile essentielle de cèdre, de citron ou de genévrier. 

L'huile essentielle de giroflier (ou Zyzygium Aromaticum)

Voici une autre huile essentielle indispensable dans une boite à pharmacie : l’huile essentielle de giroflier ! Extraite des boutons floraux et des « clous de girofle » employés en cuisine pour épicer un plat, cette huile essentielle est riche en eugénol et acétate d’eugényle, qui lui confère des propriétés anti-infectieuse puissantes, anti-inflammatoire, anesthésiante et antalgique.  

Habituellement, l’huile essentielle de Giroflier est préconisée pour ses qualités thérapeutiques anti-bactériennes à large spectre :    

  • Dans les douleurs dentaires (abcès, carie, aphte, suite d’extraction dentaire, post-opératoire)
  • Dans le traitement d’infections intestinales (principalement) mais aussi urinaires ou respiratoires (de manière moindre)    
  • Utilisée pour ses propriétés anesthésiantes, anti-fatigues et neurotoniques (stimulant nerveux lors d’état dépressif)   
  • C’est un bon stimulant physique    
  • Accessoirement indiquée dans la digestion bien que d’autres huiles essentielles soient plus efficaces        

Cette huile essentielle ne peut pas être utilisée plus d’une semaine. Elle s’emploie exclusivement diluée en application cutanée (coton tige) à raison de 5% dans une huile végétale.

Attention : L’usage de l’huile essentielle de giroflier est contre indiqué chez les femmes enceintes, allaitantes et chez les enfants de moins de 6 ans et est déconseillé en cas d’insuffisance hépatique.  

L'huile essentielle d'Hélichryse italienne (ou helichrysum italicum)

Vous avez des enfants à la maison ou faites du sport ? Ayez toujours un flacon d’huile essentielle d’hélichryse dans votre pharmacie ou votre sac d’entraînement. L’huile essentielle d’hélichryse ou immortelle est réputée pour soigner les bosses, bleus et les petits bobos. Ses propriétés anti-hématome exceptionnelles affectionnées par les boxeurs, une huile essentielle cicatrisante et apaisante qui fera des merveilles après une chute ou pour prévenir le vieillissement cutané ! On peut l’appliquer pour soigner :    

  • Des hématomes (bleus, coups et bosses et œdème)    
  • Les phlébites, fibrinolytique (contre les caillots de sang) et tonique circulatoire      
  • Antispasmodique, anti-douleurs et anti-inflammatoire    
  • Cicatrisante cutanée pour les cicatrices, anti-vergetures, anti-sclérosante et décongestionante des tissus    

Pour les bleus, on additionnera 2 ml d'huile essentielle d'hélichryse à 8 ml d'huile végétale d’arnica pour une action synergique ou environ 35 gouttes dans une cuillère à café d'huile avant de masser l’hématome.  

On peut aussi la mélanger à de l’huile essentielle de Gaulthérie ou d’Eucalyptus Citronné pour booster les propriétés anti-inflammatoires ou à l’huile essentielle de Ciste Ladanifère pour la cicatrisation.

Attention : l’huile essentielle d’immortelle ne doit pas être utilisée par les personnes sous traitement anticoagulant ou sujettes aux phlébites. Elle ne peut-être utilisée par les femmes enceintes ou allaitantes. 

L'huile essentielle de lavande officinale (ou Lavandula Officinalis ou Augustifolia ou Vera)

L’huile essentielle de Lavande Officinale possède des propriétés apaisantes, relaxantes, régénérantes et cicatrisantes. Cette huile essentielle est à ne pas confondre avec les huiles essentielles de Lavandin ou Lavandin super et de Lavande Aspic aux propriétés différentes de par leur composition biochimique.

De nombreuses recherches scientifiques ont été menées pour mettre en évidence les effets bénéfiques de l’huile essentielle de lavande officinale, notamment, en tant qu’antalgique reposant sur sa forte teneur en acétate de linalyle et linalol. On recommande l’emploi de l’huile essentielle de lavande pour traiter :

  • Les troubles d’origine nerveuse comme l’insomnie, la nervosité, les migraines et les vertiges, les crises d’angoisse, l’anxiété
  • Les problèmes cardiaques (les palpitations, les troubles du rythme)
  • Certaines affections de la peau comme les brûlures, les ulcères, les plaies
  • Les douleurs musculaires (contractions ou crampes)
  • Dans le traitement de la douleurs dans le cadre des coliques néphrétiques 

L'huile essentielle de menthe poivrée (ou Menthe piperata)

L’huile essentielle de menthe poivrée revigore le corps et l’esprit. Très tonique et stimulante, elle soulage les démangeaisons et les nausées. Cette huile essentielle est très riche en menthol et menthone extraites des parties aériennes de la plante.

Elle est conseillée pour traiter :    

  • Les chocs
  • Utile pour certains troubles digestifs comme les nausées 
  • Les douleurs comme le mal de tête  ou les migraines
  • L’halitose ou mauvaise haleine

Pour soulager une envie de vomir lors d’un déplacement en voiture, on peut mettre une goutte de menthe poivrée sur un sucre ou autre support.

Pour soulager les migraines, on peut l’utiliser pour se masser les tempes. Eviter le contact avec les yeux et se laver les mains précautionneusement après usage.  

Attention : L’HE de menthe poivrée est toxique pour les bébés. L’huile essentielle de menthe poivrée est contre indiquée chez les femmes enceintes ou allaitantes. Dermocaustique, elle peut irriter la peau ou les yeux. Déconseillée pour les personnes agées sensibles. 

L'huile essentielle de ravintsara (ou Cinnamonmum Camphora Cineoliferum)

L’huile essentielle de ravintsara est extraite du camphrier de Madagascar. Son nom signifie « bonne plante », une appellation qui en dit long sur ses qualités thérapeutiques.

L’huile essentielle de ravintsara fait aussi partie des indispensables en aromathérapie.

Très douce avec un parfum agréable, elle est recommandée, entre autres, pour lutter contre les maux hivernaux et assainir l’air d’un intérieur.

Anti-infectieuse et à large spectre, ses vertus sont conseillées pour traiter :

  • Les infections respiratoires (rhume, rhinite, encombrement des bronches)    
  • L’herpès labial
  • Une baisse d’immunité      
  • La fatigue nerveuse et le bien-être psychologique

L’huile de ravintsara a toujours son utilité dans la trousse à pharmacie. On peut l’employer seule ou en synergie.

Pour traiter un herpès, l’Huile essentielle de ravintsara peut etre mélangée avec Niaouli, lavande et menthe poivrée dans une goutte d’huile végétale et appliquer localement.

On peut associer l’HE de ravintsara à l’HE d’eucalyptus radiata ou globulus pour soigner certaines affections respiratoires.

L'huile essentielle de tea tree (ou melaleuca Alternifolia)

Les feuilles de l’arbre à thé sont distillées pour obtenir cette huile essentielle aux propriétés particulièrement intéressantes pour les affections bactériennes et virales.

Utilisée ancestralement par les aborigènes australiens pour soigner leurs problèmes de peau et blessures, cette huile essentielle est une anti-infectieuse polyvalente et majeure indispensable dans la trousse à « Aroma ». Avec l’HE de lavande, elles sont un peu « les couteaux suisses » de l’aromathérapie.  

Très polyvalente, l’huile essentielle de tea tree (Melaleuca alternifolia) est reconnue pour ses propriétés anti-infectieuse à large spectre, antifongique, réparatrice, antiparasitaire et antivirale. On l’emploie tant pour soigner que dans des préparations cosmétiques pour la beauté.

L’huile essentielle de Tea tree est efficace pour traiter :    

On peut l’associer à l’ylang-ylang et à la camomille pour accroitre ses effets apaisants. Ou l’associer à l’huile essentielle de lavande, de géranium ou de palmarosa pour soigner des irritations cutanées ou un eczéma.

Avec ces huiles essentielles dans une trousse à pharmacie, on peut déjà soulager bien des petits bobos et pathologies fréquentes survenant à tout âge.  

Produit ajouté à la liste de souhaits

En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous acceptez le stockage de cookies sur votre appareil pour améliorer la navigation sur le site, analyser son utilisation et contribuer à nos efforts de marketing. Pour plus d’informations sur les différents cookies que nous utilisons ou pour modifier vos préférences et vos paramètres

Plus d'informations